Page d'accueilActualitésRègle de saint BenoîtA l'école de BenoîtA l'école de BernardA l'école d'AelredA l'école de GuerricA l'école de GuillaumeA l'école de Thomas MertonLiens cisterciensBibliographieLiensPlan du site

Règle de saint Benoît:

Introduction

Table des matières

La règle

Général:

Page d'accueil

1.

[1] Ici, le monde, c'est tout ce qui s'oppose à Dieu.

2.

[2] Autrefois, les moines avaient tous la tête rasée pour montrer qu'ils se donnaient totalement à Dieu.

3.

[3] C'est à dire "père". Les chrétiens d'autrefois appelaient souvent le Christ : "Père".

4.

[4] Actuellement, dans les monastères, on ne frappe plus les moines.

5.

[5] voir 1, 7

6.

[6] Saint Benoît emploie le mot stabilité. Rester toute sa vie avec la même communauté, c'est être stable.

7.

[7] Ici, le supérieur, c'est l'abbé ou un frère qui est au-dessus d'un moine à cause de ses responsabilités dans le monastère.

8.

[8] Saint Benoît dit : le moine « utile ».

9.

[9] Saint Benoît dit : des moines « inutiles ».

10.

[10] Actes du martyr d'Anastasie § 17

11.

[11] Dieu est grand. Devant lui et dans sa lumière, le moine se sent petit et incapable de faire le bien avec ses seules forces. Mais, avec la puissance de l'Esprit Saint, il est capable d'utiliser tous ses moyens humains pour servir Dieu avec un cœur brûlant d'amour. Voir Prologue 4. 21. 29. 30 ; ch. 4, 42 ; ch. 72...

12.

[12] Il s'agit de Sextus. C'est un sage qui a vécu au 2ème siècle après Jésus Christ.

13.

[13] Pendant l'hiver les nuits sont longues. Elles durent à peu près 14 heures en décembre et en janvier. Au contraire, pendant l'été, les nuits sont courtes. Elles durent 8 heures seulement au mois de juin.

14.

[14] Le Service de Dieu comporte huit moments de prière ou Heures, qui rythment la vie du moine (voir chapitre 16): les Vigiles, pendant la nuit ; les Laudes, au lever du jour ; Prime, au début de la journée ; Tierce, dans la matinée ; Sexte, au milieu du jour ; None, dans l'après-midi ; Vêpres à la fin du jour ; Complies, avant le repos de la nuit.

15.

[15] Saint Benoît emploie le mot « méditer* ».

16.

[16] La lecture est une partie de la Bible lue pendant le Service de Dieu.

17.

[17] Une antienne est un court refrain chanté ou récité, avant et après le psaume ; quelquefois on répète l'antienne entre les versets du psaume.

18.

[18] Saint Benoît appelle quelquefois les hymnes : « hymnes de saint Ambroise ». Saint Ambroise, évêque de Milan au 4ème siècle, a introduit ces poèmes chantés dans l'Église de Rome.

19.

Saint Benoît appelle quelquefois les hymnes : « hymnes de saint Ambroise ». Saint Ambroise, évêque de Milan au 4ème siècle, a introduit ces poèmes chantés dans l'Église de Rome.

20.

[20] Les Pères catholiques sont les chrétiens et surtout les évêques de l'Église des premiers siècles qui ont écrit des livres pour les disciples de Jésus.

21.

[21] Voir le chapitre 9

22.

[22] Voir le chapitre 9

23.

[23] Voir le chapitre 9

24.

[24] Voir le chapitre 9

25.

[25] En latin : « Te Deum laudamus... ».

26.

[26] En latin : « Te decet laus... ».

27.

[27] Voir Daniel 3, 57-88

28.

[28] Voir Psaumes 148, 149 et 150

29.

[29] Voir Luc 1, 68-79

30.

[30] La litanie, à Laudes et à Vêpres est composée de prières de demande suivies de : « Seigneur, prends pitié. »

31.

[31] Voir le chapitre 11

32.

[32] Voir le chapitre 11

33.

[33] Voir Luc 1, 46-55

34.

[34] Le psaume 118 est long. On le divise en plusieurs parties. Chaque partie a huit versets.

35.

[35] Voir le chapitre 17

36.

[36] Saint Benoît cite ici un récit des Vies des Pères. Un moine, au désert, va voir un autre moine dans sa cellule, et ils disent ensemble les 150 psaumes.

37.

[37] Saint Benoît emploie le mot « componction », c'est-à-dire la peine profonde d'avoir offensé Dieu.

38.

[38] Voir dans le Vocabulaire, page 114, le mot : don de Dieu.

39.

40.

[40] Au temps de saint Benoît, les psaumes sont dits habituellement par un moine seul. La communauté chante les antiennes

41.

[41] Saint Benoît parle de tablettes de cire et de poinçon.

42.

[42] Les anciens moines ne prenaient jamais de bain, par désir de pénitence, sauf en cas de maladie. Saint Benoît est moins sévère et permet les bains, mais rarement.

43.

[43] Une hémine est une mesure d'un quart de litre ou peut-être plus.

44.

[44] Dans les livres qui racontent la vie des Pères du désert

45.

[45] Dans les livres qui racontent la vie des Pères du désert

46.

[46] Le chœur est la partie de l'oratoire* où les moines se rassemblent pour prier.

47.

[47] Voir 24,4

48.

[48] Voir 8,3

49.

[49] Le cellier est l'endroit où l'on garde les réserves de nourriture et de boisson.

50.

[50] Ici, il s'agit de l'abbé.

51.

[51] La coule est le vêtement à capuchon porté par certains religieux.

52.

[52] voir 33, 3

53.

[53] Au temps de saint Benoît, les moines font vendre par des laïcs les objets qu'ils fabriquent.

54.

[54] Voir 4, 78

55.

[55] Les reliques sont des parties du corps d'un martyr ou d'un saint, ou bien un objet qu'il a possédé.

56.

[56] Voir le chapitre 58

57.

[57] Un clerc est un homme consacré au service de l'Église, même s'il n'est pas prêtre.

58.

[58] Voir 4,78

59.

[59] Voir le chapitre 60.

60.

[60] Voir le chapitre 21

61.

[61] Voir le chapitre 65

62.

[62] Voir 1 Samuel 3, 10-18 ; Daniel 13, 45-59

63.

[63] Saint Augustin, Sermon 340,1.

64.

[64] Voir Matthieu 13, 52.

65.

[65] Voir le chapitre 2.

66.

[66] Voir chapitre 21

67.

[67] Voir 5,3-4

68.

[68] Saint Benoît donne pour titre à ce chapitre : « Le bon zèle que les moines doivent avoir. »

69.

[69] Voir 9,8

70.

[70] Saint Basile a été moine, puis évêque de Césarée dans la Turquie actuelle (329-379).