Page d'accueilActualitésRègle de saint BenoîtA l'école de BenoîtA l'école de BernardA l'école d'AelredA l'école de GuerricA l'école de GuillaumeA l'école de Thomas MertonLiens cisterciensBibliographieLiensPlan du site

A l'école de Benoît:

L'exemple de saint Benoît

Seigneur, qui habitera dans ta demeure ?

Il suffit

Renoncer à tes volontés propres

Vivre loin de Dieu

On fera tout avec mesure

Une école du service du Seigneur

Vivre l'observance du carême

Une école pour vivre la foi

Une spiritualité incarnée

Patience - impatience

Chercher - Trouver

Donner - Recevoir

Persévérance - Fidélité

Travail - Oisiveté

Silence - Parole

Prier

Obéir - Désobéir

Ouvrir - Fermer

Qui que tu sois

Vivre autrement

Ne murmurez pas

Le chemin de la vie

Le temps et la Règle

Général:

Page d'accueil



‘’ Si la prière se fait confiante, humble et fervente,
elle peut être sûre de pénétrer dans le ciel et de ne pas en revenir les mains vides. ‘’
Saint Bernard Pour le Carême Sermon IV, 3-4

Depuis des millénaires, l’homme a toujours ressenti le besoin d’appeler sur lui la bienveillance des dieux, des forces de la nature ou des astres. Ces invocations, ces prières s’exprimaient sous forme de suppliques accompagnées d’offrandes, de produits de la terre, et, parfois de sacrifices d’animaux ou humains.
A un moment de l’histoire, un Dieu unique se révèle à un homme Abraham auquel est donné la mission de tout quitter avec les siens pour partir dans un pays que Dieu lui indiquera. Abraham invoque ce Dieu sous le nom de Yahvé, Dieu avec qui il parle et établit une relation de confiance. Abraham est un priant, un suppliant et un intercesseur. (Gen 18,16-33). Puis vient Moïse qui succède à Abraham comme défenseur et guide du peuple (Ex 17,8-16). Il reçoit de Dieu les tables de la loi, c’est l’Ancienne Alliance qui propose une manière de vivre. Comme Abraham, Moïse est un priant et un intercesseur persévérant. (Ex 32,11-14 ; 33,12-15).Tout au long de l’histoire du peuple avec les patriarches et les prophètes, l’Ecriture nous montre des hommes et des femmes qui entrent en relation avec Yahvé : Dieu. Leur prière prend selon les circonstances de la vie des formes de louange (Ps 8,74 ; …), de demande, de supplication (Ps 108,1 ; …) de cris de détresse, de lamentation (Lm 3 ; …) de révolte (Job 30,20 ; …) Les psaumes disent l’ensemble des aspirations, des difficultés et souffrances de l’humanité. Ils racontent l’histoire du peuple et expriment aussi la louange, l’appel au secours, la reconnaissance et la confiance envers Dieu, le Seigneur, Yahvé. Puis, Dieu envoie son Fils Jésus, conçu du Saint Esprit et né de la Vierge Marie. C’est la Nouvelle Alliance faite avec les hommes. Elle vient transformer la relation entre Dieu et l’homme. ‘’ Nul n’a jamais vu Dieu ; le Fils Unique-Engendré, qui est dans le sein du Père lui, l’a fait connaître ‘’ (Jn 1,18). Jésus vient nous révéler et nommer Dieu comme Père. Il enseigne et vit la Loi du Père en donnant sa vie par amour pour son Père et pour les hommes.
Jésus nous dit : « Je suis dans le Père et le Père est en moi » (Jn 14,11) ‘’ Moi et le Père nous sommes un ‘’ (Jn 10,30). A son baptême alors qu’il priait, ‘’ le ciel s’ouvrit ; l’Esprit descendit sur lui sous une apparence corporelle, comme une colombe et une voix vint du ciel : tu es mon Fils, moi aujourd’hui je t’ai engendré ‘’ (Lc 3,21). Jésus vit en intimité avec le Père, il le rencontre seul, dans le désert (Lc 4,42 ; 5,16 ; 9,18 ; 9,28 …) sur la colline ou sur la montagne (Mc 6,46; Mt 14,23 ; Jn 6,15).Il lui rend grâce à la multiplication des pains (Mt 14,19 ; Mc,41 ; Lc 9,16 ; Jn 6,11), à la résurrection de Lazare (Jn 11,41). Après le retour des disciples de mission, devant eux il exulta sous l’action de l’Esprit Saint et dit : ‘’ Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits ‘’ Lc 10,21-22). Avec ses disciples, il a prié les psaumes lors de la fête de la Pâque, à la synagogue, au Temple…En partageant sa vie et en le voyant prier, les disciples lui demandent : apprends nous à prier et il leur dit : ‘’ Lorsque vous priez, dites : Père, que ton Nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; donne-nous chaque jour notre pain quotidien : et remets-nous nos péchés car nous-mêmes remettons à quiconque nous doit ; et ne nous soumets pas à la tentation.’’ (Lc 11,2-4) Le plus grand témoignage que Jésus nous donne de sa prière c’est lors de sa dernière Pâque où il rend grâce de ce qu’il a reçu du Père et ce qu’il a vécu. Il le supplie pour ses disciples et ceux qui croiront à leur parole (Jn 17). Après la Cène, la prière au jardin des oliviers fait à la fois ressortir la solitude de l’homme-Dieu devant l’épreuve (Mt 26,39) ; la confiance totale donnée au Père (Mt 26,42 ; Mc 14,35-39 ; Lc 22,40-44 ; Jn 12,27) et le conseil donné à ses proches ( Lc 22,40 ; 22,46) La dernière prière sur la Croixest adressée directement au Père : (Mt 27,46 Mc 15,34, Lc 23,34)
La Règle nous conduit sur le chemin de la prière continuelle, en nous rappelant que chaque action que nous entreprenons doit être soutenue par une demande instante, (Prol 4). La journée est rythmée par l’opus Dei avec la célébration de l’Eucharistie où est offert un sacrifice de louange. La liturgie des heures reprend la prière des psaumes et la prière que le Christ nous a apprise et se termine toujours par une prière de supplication ou de louange. La prière personnelle est soutenue par la lectio divina (R.B Chap. 48,1) dans la solitude et le silence : ‘’ Demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira… ‘’ (Mt 7,7) La prière exige que paroles, esprit et vie soient en accord. (RB Chap. 19,7) Ainsi renonçant à sa volonté propre le chrétien marche avec humilité vers le royaume en suivant le Christ et en essayant de faire comme lui la volonté du Père.Avançant sur le chemin de la prière continuelle dont les débuts sont toujours difficiles : ‘’Ne va pas, troublé de frayeur, abandonner sur le champ le chemin du salut dont les débuts sont forcément malaisés. A mesure que l’on progresse dans une sainte vie et dans la foi, le cœur se dilate, et c’est avec une indicible douceur d’amour que l’on court dans la voie des commandements de Dieu ‘’. ( RB Prol 48-49) et ‘’alors sous la garde de Dieu, tu parviendras à ces plus hauts sommets de doctrine et de vertu dont nous avons parlé ci-dessus ‘’ (Chap 73,9).
‘’ Soit donc que vous mangiez,
soit que vous buviez et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. ‘’
1 Co 10,31


Questions pour aujourd’hui
- Est-ce que je prie ?
- Où ?
- Comment ?
- Seul ? - Avec d’autres ?
- Quelle place tient la Parole de Dieu dans ma prière ?
- Comment je fais mémoire de Dieu dans la journée ?

"Tenez-vous à la prière ; qu’elle vous garde sur le qui-vive, dans l’action de grâce.’’ Origène