Page d'accueilActualitésRègle de saint BenoîtA l'école de BenoîtA l'école de BernardA l'école d'AelredA l'école de GuerricA l'école de GuillaumeA l'école de Thomas MertonLiens cisterciensBibliographieLiensPlan du site

A l'école de Benoît:

L'exemple de saint Benoît

Seigneur, qui habitera dans ta demeure ?

Il suffit

Renoncer à tes volontés propres

Vivre loin de Dieu

On fera tout avec mesure

Une école du service du Seigneur

Vivre l'observance du carême

Une école pour vivre la foi

Une spiritualité incarnée

Patience - impatience

Chercher - Trouver

Donner - Recevoir

Persévérance - Fidélité

Travail - Oisiveté

Silence - Parole

Prier

Obéir - Désobéir

Ouvrir - Fermer

Qui que tu sois

Vivre autrement

Ne murmurez pas

Le chemin de la vie

Le temps et la Règle

Général:

Page d'accueil


Voici que dans sa tendresse le Seigneur nous indique le chemin de la vie.
Règle de saint Benoît Prologue 20

Revenir par le travail de l’obéissance à celui dont nous a éloigné la paresse de la désobéissance c’est accepter de se mettre en route sur le chemin de la vie. Ce chemin de la vie que propose saint Benoît nous conduira à habiter la maison du Seigneur (Prol 23) Quel est donc le chemin de cette demeure ?

Le Seigneur nous le décrit comme un chemin de conversion qui passe par l’écoute et la mise en pratique de la Parole. La demeure est accessible : ’’à celui-là qui marche sans tache et met en pratique la justice (Ps 15), à celui qui dit la vérité du fond du cœur et ne profère pas de paroles trompeuses ; il ne fait pas de mal à son prochain et n’admet pas qu’on déshonore son voisin ; c’est celui qui rejette loin des regards de son cœur l’esprit malin qui le tente, et les suggestions qu’il lui souffle, les réduit à rien, saisit les premiers rejetons de la pensée diabolique et les brise contre le Christ ’’ (Prol 24-28).

Ce chemin est celui de l’obéissance à l’exemple du Christ qui nous proclame : je suis le Chemin, la Vérité et la Vie (Jn 14,6). C’est ‘’ainsi qu’agissent ceux qui aspirent ardemment à la vie éternelle, c’est pour cela qu’ils entrent dans la voie étroite dont parle le Seigneur lorsqu’il dit étroite est la voie qui conduit à la vie’’ (RB 5,10-11). Les difficultés ne manqueront pas, la croix sera là, mais Benoît qui parle d’expérience nous dit : ‘’ne va pas troublé de frayeur, abandonner sur le champ le chemin du salut dont les débuts sont forcément malaisés. A mesure que l’on progresse dans une sainte vie et dans la foi, le cœur se dilate, et c’est dans une indicible douceur d’amour que l’on court dans la voie des commandements de Dieu.’’ (Prol 48-49) car le Seigneur ne veut pas la mort du pécheur mais qu’il vive (Prol 38-Ez 33,11).

Se mettre en route sur le chemin de vie, c’est marcher à la suite de Jésus, accepter et consentir à la croix toujours présente. Il est celui de l’obéissance à Dieu et aux frères, en le suivant nous rejoindrons la demeure de Dieu (RB 71,2).

Ainsi nous pourrons demander au Père, que par notre obéissance, sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel, qu’ll ne nous lâche pas dans l’épreuve et nous arrache au mal.

Fais-moi connaître tes chemins, Seigneur, enseigne-moi tes routes. Fais-moi cheminer vers ta vérité et enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. Je t’attends à longueur de jours. Ps 25,4-5